Interdiction temporaire de vente, d’utilisation, de port et de transport des pétards et artifices de divertissement

 

 Dans le contexte sécuritaire actuel, Philippe MAHÉ, préfet de Meurthe-et-Moselle, a pris un arrêté d’interdiction temporaire des artifices de divertissement et articles de pyrotechnie sur l’ensemble du département.

Les cérémonies liées à la fête nationale du 14 juillet sont l’occasion pour les communes d’organiser des feux d’artifice. En Meurthe-et-Moselle, aucune manifestation de ce type ne sera interdite. Elles seront au contraire organisées avec le concours des services de l’État et des forces de l’ordre afin de permettre d’assurer au mieux les conditions d’accueil et de sécurité des participants.

Néanmoins, le contexte exceptionnel de l’état d’urgence, prolongé jeudi 6 juillet 2017 par le Parlement, impose un devoir de vigilance. Ainsi, et compte tenu du niveau de menace toujours élevé, Philippe MAHÉ, préfet de Meurthe-et-Moselle, a pris un arrêté d’interdiction temporaire des artifices de divertissement et articles de pyrotechnie sur l’ensemble du département.

Par conséquent, la vente, l’utilisation, le port et le transport des artifices de divertissement (catégories de C2 à C4 et de F2 à F4), ainsi que des articles pyrotechniques (catégories T1 et T2) est interdite du 12 juillet 2017 au 17 juillet 2017 sur l’ensemble du département de Meurthe-et-Moselle, à l’exception des entreprises (dans le cadre de leurs activités professionnelles) et des personnes détentrices du certificat de qualification C4-F4-T1-T2 ou de l’agrément préfectoral.

Cette mesure répond à la nécessité d’assurer, dans ces circonstances, la sécurité des personnes et des biens par des mesures adaptées à la gravité de la menace. En effet, dans ce contexte de forte tension, il existe des risques d’utilisation par des individus isolés ou en réunion d’artifices de divertissement et d’articles pyrotechniques contre les biens, en particulier les véhicules et les biens publics. De même, la population est susceptible de réagir de manière beaucoup plus irrationnelle à un événement accidentel ou criminel soudain.

Pour lire l’arrêté préfectoral, cliquez ici.

Posted in Information.