Culture

Élue référente

Jocelyne CAREL

« Résonance »


sculptures contemporaines de Sylvie JABOT
et
photos argentiques noir & blanc d’Yves ECREMENT,
visible à l'Hôtel de ville de Baccarat,
jusqu'au 23 août2019.

Quand la sculpture et la photo entrent en résonance… cela apporte une ouverture d’esprit, artistique bien sûr, mais également humaine !
Laissez-vous entrer en résonance avec les œuvres de ces deux artistes complices :

  • entre la naïveté du regard d’une femme en argile et l’expression du visage rayonnant d’une petite fille d’Hanoï ;
  • entre le visuel du port d’un arbre, selon comme il se pose dans le désert, résiste à la chaleur et aux vents… et les délicates formes végétales en argile,
  • ou encore l’attitude de passants anonymes et la silhouette chaloupée d’une terre dans laquelle s’insère une forme ovoïde en cristal, en écho à notre ville mondialement reconnue !

Si l’une a exposé ses créations contemporaines  « Lignes d’argile » à l’Abbaye des Prémontrés en 2018….
L’autre,  a présenté ses dernières années ses photos argentiques à Liverdun, Nancy, Besançon, Toul…

Dans les créations de Sylvie Jabot,  la nature et l’insouciance sont source de créativité, au même titre que la danse, la musique ou la nature… La transparence du cristal met en lumière ses sculptures en terre… entre fantaisie et imagination.

Quant à Claude Ecrément, entre rêverie et instinct furtif d’un mouvement, ses prises de vues sont naturelles, sans truchement (hors mis quelques nus). La photographie devient pour moi un jeu auquel l’instant échappe au temps, comme lorsqu’on est amoureux.

 

  • Sylvie JABOT:

Céramiste sculpteur, Sylvie Jabot a choisi les matériaux qui représentent la nature, la terre et la lumière pour exprimer le mouvement, la Vie.
Elle exprime sa créativité comme une exploration continuelle, un terrain d’expérimentation où ce sont les mains qui ouvrent le chemin...

« Créer est pour moi une belle façon d’être. »
L’argile qu’elle modèle donne naissance à des lignes qui deviennent des courbes, à des surfaces tantôt lisses, tantôt crénelées.
Elle met en lumière la matière par un habillage de patine qui donne de la vitalité à son œuvre.
Le cristal qu’elle associe volontiers à l’une ou l’autre de ses sculptures  apporte éclat et légèreté.
L’aventure qu’elle mène depuis plus de 10 ans est un rendez-vous avec la Vie mais aussi avec la nature qu’elle affectionne particulièrement. Ce qu’elle exprime dans ses créations est le reflet d’une nature secrète omniprésente dans son esprit.

Mon  parcours  artistique  s’inscrit dans une démarche d’ouverture aux publics n’ayant pas accès à la culture : point de culture à sens unique, mais plutôt l’idée d’un partage de la pratique artistique.
Dans les différents ateliers que j’encadre, je fais souvent le constat que l’Art maintient ouvert les possibles quand tout semble impossible. Les obstacles sont souvent psychosociaux : « Beaucoup de gens pensent que  ce n ‘est pas pour eux ». Permettre  à certains publics d’avoir accès à cette découverte ouvre un espace où les personnes ont la capacité de penser, de s’interroger voire de s’émerveiller...
J’entends souvent des enfants ou des adultes me dire : « je ne pensais pas que je pouvais faire cela ».
Je partage l’idée que l’accès à la pratique artistique permet d’élever les gens. En permettant d’échanger par l’expression artistique et culturelle, les personnes s’autorisent à donner du sens à ce qu’ils font. 
L’envie d’avoir envie passe à mon sens par cette « mise en bouche » artistique. Aller au musée, prendre le temps de regarder un tableau, devient une démarche plus naturelle et prend alors tout son sens.

  • Yves ÉCREMENT :

Cette exposition me permet de montrer des images parmi mes thèmes de prédilection à savoir les enfants, les passantes, le nu et la nature.
La photographie, c’est le cœur qui éclate en silence.
La musette à l’épaule, je suis un nomade qui aime regarder le monde sans entrave, comme on respire, la fenêtre grande ouverte.
Partout au cours de mes voyages en Afrique du Nord ou en Afrique Noire, en Europe, au Vietnam je suis allé à la rencontre des enfants.
Ce sont les mêmes quelque soient la couleur de leur peau, les traits de leur visage. Ils ont les mêmes curiosités, les mêmes rires, le même monde, leur monde duquel nous, les grands, sommes exclus. Nous avons perdu notre fraîcheur, sésame merveilleux pour partager avec eux le plaisir de vivre et d’être tout simplement. Ce sont les enfants qui sont les sages !

A propos des passantes tout comme Antoine POL qui écrivit un délicieux poème mis en musique et chanté par Georges BRASSENS, je dédie mes photographies :

« A toutes les femmes qu’on aime
Pendant quelques instants secrets
A celles qu’on connait à peine
Qu’un destin différent entraine
Et qu’on ne retrouve jamais….
Alors, au soir de lassitude
On songe avec un peu d’envie
A tous ces bonheurs entrevus
A toutes ces belles passantes
Que l’on n’a pas su retenir ».

Le troisième thème, le nu photographié, c’est un pacte avec la lumière. Le temps est suspendu. Dans ce gracieux agencement d’échos, de reflets d’ombres colorées et dansantes il y a un mélange d’imaginaire et de beauté somptueuse.
Le nu incarne cette alchimie des délices où se mêlent avec délicatesse érotisme et poésie.
Il faut laisser monter ses émotions, se laisser envahir par l’urgence d’aimer, merveilleux moment.

Finalement mes photographies ne sont jamais volées puisque ce sont elles qui s’offrent et s’imposent à moi, dévoilant sans façon la poésie du quotidien, la magie de l’instant, la beauté qui se donne.
A travers les images je fixe le hasard, les gestes, les postures pour conserver l’éphémère.
J’aime la liberté, être le témoin des émotions fugitives, goûter la vie avec gourmandise. Voyager, voir et rencontrer. Photographier devient un jeu auquel l’instant échappe au temps comme lorsqu’on est amoureux fou.

Après des études d’agronomie, Yves Ecrément s’est investi dans différentes actions humanitaires. Tel un nomade qui aime regarder le monde comme on respire profondément, la fenêtre grande ouverte, la photographie, c’est pour lui le cœur qui éclate en silence ! Une récréation, plus qu’un travail, qui conduit immanquablement au plaisir.

Entrée libre et accessible aux personnes à mobilité réduite, à l’Hôtel de Ville :

Lundi de 8h à 12h et de 13h30 à 17h30
Mardi de 8h à 12h et de 13h30 à 17h30
Mercredi de 8h à 12h et de 13h30 à 17h30
Jeudi de 8h à 12h et de 14h à 17h30
Vendredi de 8h à 12h et de 13h30 à 16h30

Renseignements :
Service Culturel de la Ville de BACCARAT : 03 83 76 35 37 / 06 86 40 75 06

 


 

 

Les associations culturelles

 

 

logo OMACL'Office Municipal d'Animations Culturelle

Le rôle de l’OMAC est d’être un levier de développement, un organe de réflexion et une force de proposition pour promouvoir et accompagner l’animation culturelle et artistique de Baccarat.
Toute association culturelle ainsi que les établissements scolaires peuvent adhérer à l’association.
L’OMAC proposera différentes animations culturelles aux bachamoises et bachamois.

.

Retrouvez toutes les associations culturelles de BACCARAT, en feuilletant le guide culturel :

Vous êtes organisateur d'une manifestation ?
Merci de prendre connaissance et de retransmettre ces documents à la préfecture de Meurthe-&-Moselle.
Circulaire
Annexe 1
Annexe 2
Annexe 3
Annexe 4
Annexe 5 

 

Carole BOURGUIGNON
03.83.75.14.43

ALLIAS (apprentissage du français …)

Charles ROUYER
03.83.72.60.21

ARTISTES AMATEURS

Chantal EVRARD
03.29.60.96.54

BACCARAT – SCRABBLE

Michel KIENTZEL
03.83.75.40.52

BIBLIOTHEQUE

Patrick BALLAND
03.83.75.48.33

EDUCATION POPULAIRE (Cinéma / catéchisme)

Marc BINSINGER
03.83.75.15.60

LA GUERIOTTE

Gilles LECOMTE
03.83.75.19.12

M.E.M (Fanfare)

Dominique BONHOMME
03.83.75.19.72

METAMORPHOSE (Théâtre)

Michel DIDIERLAURENT
06.73.28.28.15

MJC Point de Croix (Loisirs créatifs)

Yves MANGEMATIN
03.83.75.38.34

PASS’IMAGE (Photo, expositions)

Pierre VAIMBOIS
03.83.75.11.99

SAINT REMY

Yves MANGEMATIN
06.35.36.34.31

ECOLE DE MUSIQUE & CHANT

Josiane LEHMANN
03.83.75.26.10

BACCARAT POINT DE CROIX